Si la plupart des individus ont une bonne connaissance de l’espérance de vie calculée à la naissance, il faut reconnaitre que la notion d’espérance de vie à un âge donné reste méconnue. Or, en matière patrimoniale, il s’agit d’une donnée à ne pas négliger.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en France, l’espérance de vie à la naissance se monte à 78 ans pour les hommes et à 85 ans pour les femmes. Or, ce que vous ignorez certainement, c’est que 62 % des hommes et des femmes dépassent leur espérance de vie à la naissance ! Ainsi, les hommes qui viennent de franchir le cap des 78 ans disposent encore d’une espérance de vie de 10 ans. Les femmes ayant atteint leur espérance de vie à la naissance disposent d’une durée de vie supplémentaire de 8 ans et devraient vivre jusqu’à 93 ans. Près de 30 % des hommes de 88 ans sont toujours en vie et devraient vivre jusqu’à 93 ans. 27 % des femmes de 93 ans sont toujours en vie et disposent de 4 ans d’espérance de vie.

Autrement dit, bâtir une stratégie patrimoniale sur une espérance de vie limitée à 78 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes peut s’avérer être problématique si, en définitive, la durée de vie est supérieure d’une dizaine voire d’une quinzaine d’années !

Une sous-estimation de la durée de vie va impliquer une mauvaise appréciation des ressources nécessaires en vue d’assurer les dépenses jusqu’à la fin de ses jours sachant qu’en général, les dernières années sont plus coûteuses. Bien estimer son espérance de vie permet d’éviter une transmission trop rapide de son patrimoine à ses enfants et donc de se retrouver à leur charge lorsque les dépenses de maison de retraite ou de personnel médical à domicile arriveront.

Ceci est d’autant plus crucial à notre époque où la pérennité du système semble précaire. En effet, il est évident qu’une refonte des systèmes de retraite et de santé va devoir voir le jour à plus ou moins brève échéance. N’oubliez pas que l’AGIRC, la caisse de retraite complémentaire des cadres, est proche de la faillite et qu’il lui sera impossible de verser durablement les mêmes niveaux de pensions. De même, la sécurité sociale ne pourra éternellement accumuler les déficits ! L’époque dorée où il était possible de compter sur l’Etat pour assumer le financement des retraites et de la santé est définitivement révolue. Il y a donc fort à parier que les personnes actuellement en retraite connaitront des baisses de revenus et, si en plus, elles ont sous-estimé leur espérance de vie, la situation risque de devenir critique. Sachez que les rares contrats d’assurance vie qui disposent d’une option de revenus garantis à vie sont un parfait exutoire. En effet, il s’agit d’une solution qui offre un revenu garanti à vie compris entre 4 % à 5 % avec la possibilité de disposer de son capital à tout moment.  

Afin que vous puissiez estimer l’espérance de vie en fonction de votre âge, nous vous communiquons un extrait de la table de mortalité fournie par l’INSEE sur notre site internet à l’adresse suivante : http://www.magellanconseil.fr/infos-patrimoniales/esperance-de-vie

Nous contacter

TEL 03 20 72 07 71
FAX 03 20 65 29 04
Du lundi au vendredi :
8h00 - 12h30 / 13h30 - 19h00